• W. H. Perron

Le repiquage des semis



Le repiquage consiste à transplanter les plantules qui ont été semées en caissette ou godets afin de leur offrir l'espace nécessaire à leur croissance. Les plantules sont souvent trop serrées et la concurrence est rude et le mélange utilisé pour les semis est souvent léger et peu fertile. Les laisser trop longtemps dans leurs contenants d’origine les affaiblis et les rends plus susceptibles aux maladies.


Cette opération favorise le développement de racines secondaires qui assurent un meilleur soutien de la plante. Le substrat employé pour le repiquage doit contenir plus de matières nutritives pour suffire aux besoins de la plante.


Quand repiquer ?

Une plantule peut être repiquée lorsqu'elle porte deux vraies feuilles. Si vous attendez plus longtemps, les racines seront entremêlées, il sera plus difficile de repiquer sans les endommager. Leur croissance sera affectée et les rendre plus susceptible à la fonte des semis.


Comment repiquer ?


Matériel :

  • Godets individuels ;

  • terreau ;

  • compost;

  • fourchette;

  • étiquettes;

  • gros crayon.

Repiquage en godets individuels



Une heure après un arrosage copieux, soulevez délicatement le mélange à l'aide d'une fourchette en commençant par les bords. Prenez garde à ne pas abîmer les racines. Nul besoin d'éliminer la terre autour de celles-ci.



Si la motte vient avec, conservez-la : le traumatisme sera moindre.

Préparez les godets individuels en les remplissant d'un mélange de bon terreau et de compost.

Tassez le tout et faites un trou au centre du substrat avec un gros crayon ou un bâton. Introduisez les racines de la plante jusqu'au collet de celle-ci.




Les tomates sont un cas à part, vous pouvez les planter plus profondément pour que les racines se développent sur la tige, la plante sera alors plus forte.


Tassez la terre autour de la plantule et arrosez.

Placez votre godet à l'ombre, le temps que la végétation reprenne.



Repiquage au jardin



Le sol aura été travaillé au préalable pour accueillir les plantules. Désherbé, biné et amendé, il sera bien meuble, et le travail sera ainsi facilité. Les étapes 1 et 2 restent les mêmes que pour le repiquage en godets. Ensuite il vous suffira de creuser les emplacements directement dans la terre en respectant la distance préconisée pour chaque espèce, puis d'y installer les plantules. Arrosez ensuite en pluie fine mais abondamment. Le tour est joué !


Les jours suivants le repiquage du semis …

La plantule va se friper légèrement pendant les jours qui suivent le repiquage. Ceci est normal. Toute transplantation stresse la plante. Ne vous inquiétez pas. Donnez-lui quelques jours.

Si la plantule a déjà un bon nombre de feuilles, rabattez-la légèrement (Enlever une ou deux feuilles éventuellement) afin qu’elle ne consomme pas trop d’énergie dans sa masse aérienne et qu’elle puisse se concentrer sur l’adaptation de sa masse racinaire dans le godet. Mais si elle a juste 2 feuilles vraies, il ne serait donc pas judicieux de la rabattre.

Laissez le godet à l’ombre, car un soleil direct pourrait stresser la plantule.

Lorsque la plantule s’est réadaptée à son godet, vous pouvez alors la déplacer à l’endroit approprié (en plein soleil par exemple si la plante le demande).

42 vues

© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round