• W. H. Perron

Faire son ménage du printemps


Plates-bandes

Le nettoyage printanier des plates-bandes est le plus important. Il favorise le développement et la floraison de vos végétaux, en plus d’assurer un bon contrôle sur la présence des mauvaises herbes et de détecter rapidement les maladies ou insectes nuisibles.

Ce premier entretien prend beaucoup de temps, mais vos plates-bandes en seront reconnaissantes et vous constaterez rapidement tous les bénéfices de ces soins, toute la saison.

Étapes

  • Nettoyer les plates-bandes : afin de préparer le sol pour de nouvelles plantations, enlevez les détritus des plates-bandes laissés par l’automne et l’hiver en utilisant les outils adéquats.

  • Retirez les annuelles, si pas fait à l'automne.

  • Amendez le sol par l’ajout d’un bon compost ou autre matière organique. Ce nouveau compost permet de revitaliser et de stimuler l’action microbienne et apportera d’excellentes valeurs nutritives à vos végétaux.

  • Enlevez le paillis existant, ajoutez du terreau et disposer une nouvelle couche de paillis. Il est recommandé d’épandre un minimum de trois (3) pouces de paillis en surface. Tout en conservant un meilleur taux d’humidité au sol, le paillis aide à réduire le temps de désherbage.

  • Remettez en terre les racines qui se sont soulevées.

  • Ajoutez de l'engrais formulé pour les fleurs dans les parterres.

  • Disposez de l'engrais 5-10-10 autour des bulbes.

  • Valorisez vos plates-bandes en procédant au binage, désherbage et découpage des bordures. Utilisez une pelle carrée ou un coupe-bordure pour bien délimiter les bordures.

Arbres, arbustes et haies

Effectuez une taille d’éclaircissement à vos arbres et arbustes en enlevant les branches trop longues qui s’entrecroisent ou cassées durant l’hiver. Il est important de couper les branches en biseau à une jonction, un nœud ou au-dessus des bourgeons (comme vos lilas et hydrangées). Avant d’utiliser votre sécateur, assurez-vous qu’il soit propre pour éviter toute contamination ou propagation de maladies.


Étapes

  • Utilisez une scie pour les branches de plus de 1.5 cm (½ po) de diamètre.

  • Taillez les haies avec des sécateurs plutôt qu'avec un taille-haie, ce dernier pourrait entraîner une surcroissance des arbustes lorsque les températures grimpent.

  • Pour les haies de conifères, assurez-vous de tailler dans le feuillage encore vert et non pas dans le bois dur.

  • Taillez déjà les arbustes à floraison estivale ou d’automne. Les arbustes à floraison printanière, comme le lilas, ne doivent pas être taillés avant que leurs fleurs ne soient fanées.

  • Taillez les plantes à feuilles persistantes aux intersections des branches.

  • Ajoutez de l'engrais aux racines des arbres, particulièrement les plus petits d'entre eux qui ne sont pas encore tout à fait adaptés à leur environnement.

  • Ne taillez jamais plus du tiers d'un arbre.

  • Finalement, arrosez abondamment vos arbres et arbustes qui démontrent des signes de dessiccations hivernales pour aider leur système racinaire à se rétablir. Vous observerez généralement ces symptômes auprès des conifères.

Vivaces


Retirez le feuillage mort de vos fleurs vivaces afin de ne pas nuire au développement des nouvelles pousses.


Étapes

  • Taillez les plantes vivaces à une hauteur de 10 cm à 12.5 cm (4 à 5 po).

  • Transplantez les plantes, comme des hémérocalles et les hostas, en laissant au moins trois tiges par massif.

  • Enlevez les tiges les plus anciennes des plantes grimpantes, puis utilisez de la ficelle de jute ou un système de fixation textile pour donner une nouvelle forme aux plants.

Rosiers


  • Taillez les rosiers à floraison continue dès le début du printemps.

  • Coupez les tiges de rosiers 5 cm (1 po) sous les zones abîmées.

  • Tamponnez l'extrémité des tiges coupées avec de la colle à bois, pour repousser les insectes.





Gazon

Entretenez votre gazon tôt au printemps, pour qu'il pousse de manière saine tout au long de la saison.


Étapes

  • Contrôlez le ph du sol et utilisez au besoin les produits spécialement conçus pour l'ajuster.


  • Procédez à l’aération de votre sol. L’aération consiste à extraire de petites carottes de terre pour oxygéner les racines. Cette action permet de stimuler la croissance de votre gazon. On recommande d’aérer votre sol au printemps ou à l’automne.



  • Retirez les zones de pelouse abîmées, soit par le sel, une trop forte circulation ou des objets lourds, et ressemez-y du gazon.

  • Semez le gazon pendant les jours chauds du printemps, sans risque de gel. Une bonne indication : attendre que le forsythia ait commencé à fleurir.

  • Ajoutez une épaisseur de 2.5 cm (1/2 po) de compost sur les zones où sont semés du gazon ou des plantes vivaces.

  • Dès que la température élevée est stable et constante, appliquez l'engrais.

  • Lorsque la température commence à s’élever, appliquez un traitement contre les mauvaises herbes.

  • Si du nouveau gazon doit être semé, attendez quelques semaines avant de traiter la pelouse contre les mauvaises herbes.

  • Maintenir la hauteur de coupe à 3,5 po (8 cm) permet de contrôler les insectes et les maladies ainsi que de conserver l’humidité du sol et suffisamment de feuillage pour une bonne photosynthèse.

Mauvaises herbes


  • Débarrassez-vous des mauvaises herbes dès que possible, avant leur propagation.

  • Arrachez les pissenlits avant qu'ils prolifèrent.

  • Ne mettez pas les mauvaises herbes arrachées dans le compost, car des germes s'y formeront et favoriseront la repousse de ces végétaux indésirables.

97 vues

© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round