• W. H. Perron

Calla

Le lys calla n'est pas vraiment un lys mais appartient à un groupe de fleurs connues sous le nom aracées. Le calla propose des fleurs qui ressemblent à des trompettes et se développent mieux dans des endroits ensoleillés. Protéger lis calla de maladies nécessite une attention aux détails et la prise de décision sage lors de la sélection des plantes dans une pépinière. Quand ils sont exempts de maladies, lys calla produisent des fleurs voyantes qui ajoutent la décoration soit de plus en plus dans une cour ou comme les fleurs coupées dans une maison.



Nom latin : Zantedeschia sp.

Origine : Afrique du sud Période de floraison : de juin à septembre Couleur des fleurs : une large gamme de couleurs: blanc, rose, jaune, orange, rouge, violet et même presque noir.

Feuillage: vert et certaines variétés sont tacheté de blanc

Hauteur (cm) : 30-60

Étalement (cm) : 30

Exposition : Ensoleillée

Sol : riche, souple et bien drainé Rusticité : peu rustique, -4°C


Cycle de vie: Le callas fleurit de juin à septembre. Il entre ensuite en dormance jusqu’au printemps suivant. Les bulbes laissés en pleine terre meurent en hiver, d’où la nécessité de les déterrer pour les réutiliser d’une année à l’autre.

Utilisation : contenant, massif, fleurs coupées

Méthode de multiplication : division des tubercules au printemps.

Toxicité: Notez que les callas sont toxiques en raison de leur forte teneur en acide oxalique. S’il n’y a presque jamais de cas d’intoxication, c’est que mordre dans une feuille ou fleur provoque instantanément une telle sensation de brûlure que la victime la crache rapidement. Malgré cela, il serait sage de placer cette plante hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.


Choisir son bulbe:

Assurez-vous que votre tubercule est bien fermé et exempt de pourriture.




Plantation:


Pour obtenir une floraison plus hâtive, vous pouvez aussi démarrer les tubercules à l’intérieur, mais attention: ne le faites pas trop tôt, sinon ils fleuriront dans la maison, ce qui n’est probablement pas votre but. Six (6) semaines avant le repiquage en pleine terre est amplement suffisant.

Les callas hybrides aiment la chaleur et, dans les climats aux étés frais, se cultivent alors de préférence au plein soleil dans un endroit protégé du vent. Là où les étés sont torrides, par contre, la mi-ombre est souvent préférable.


Il se cultive en pot ou en pleine terre. Il suffit de placer les tubercules à environ 30 cm d’espacement et de 5 à 8 cm de profondeur, les bourgeons vers le haut et de les recouvrir de terre.

Arrosez-les une première fois pour démarrer la croissance des racines et gardez-les dans un emplacement sec jusqu’à ce que les tiges émergent du sol.

à partir de ce moment arrosez-les plus abondamment et gardez le sol toujours bien humide.





Si planté au jardin couvrir le sol d'une couche de 7 cm de paillis. Cela va réduire l’évaporation de l'eau.

En pot ne laissez jamais les callas sécher complètement pendant leur saison de croissance.

En général, les callas commenceront à fleurir environ 60 à 90 jours après la plantation, donnant alors une floraison qui se poursuit du milieu de l’été au début de l’automne. Les plantes démarrées à l’intérieur fleuriront un peu plus tôt. Chaque tubercule peut produire jusqu’à 5 ou 6 fleurs en succession.


Fertilisation:


Utilisez régulièrement des engrais solubles tout usage pour tenter de produire des tubercules les plus gros possible en vue de la floraison de l’année prochaine.


Récolte:


Lorsque l'automne approche, n'arrosez plus les callas afin que la terre s'assèche et déterrez les tubercules avant les premiers gels, en coupant le feuillage.

Récoltez et laissez les tubercules sécher à l'air pendant quelques jours, puis rangez-les dans un sac en papier rempli de mousse de tourbe sèche. Tenir à une température d'environ 10°C/13°C (50°F/55°F).

Séparez chaque tubercule qu'au printemps suivant.


Maladies et ravageurs du calla:


Pectobacterium carotovorum ou pourriture molle du calla. Les bactéries infectent le calla par les blessures que les champignons, les insectes ou même des jardiniers causent sur le feuillage ou rhizomes.

Les feuilles semblent trempés gluantes et humides. Les bactéries qui causent la pourriture molle se développent dans des conditions humides. Les callas Infectés flétrissement, jaunissent et meurent.


Erwinia carotovorum est une autre bactérie qui produit à la pourriture molle du lys calla. Quand il attaque le calla, les lésions apparaissent à la base des feuilles. Cette région devient gluante. La croissance de la plante est rabougrie, les feuilles se fanent et le plan meurt .

La pluie va se propager la maladie aux autres callas. Il est conseillé d'enlever immédiatement les plants infectés.

Pour éviter la pourriture molle, il faut éviter les arrosage excessifs. Il est recommandé d'arroser la base des plants.


Les thrips, ces petits insectes aux ailes noires, causent des problèmes aux lys calla sur plusieurs fronts. Ils sucent la sève, ce qui perturbe l'apport de nutriments à la plante. Les blessures qu'ils laissent sur les feuilles, invitent l'infection à partir d'une variété d'agents pathogènes. Le plus courant étant le ''calla lily spot virus chlorotique'', des taches vertes jaunâtres apparaissent sur les feuilles de la plante. Les thrips propagent la maladie à des plantes saines.


Le Botrytis (brûlure fongique) est également un problème, il va causer la pourriture et le dépérissement du feuillage.

© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round