• W. H. Perron

Les semences

Mis à jour : févr. 25


Achetez des petites quantités à la fois, de manière à ne pas avoir à les entreposer. Les semences devraient être conservées au frais et au sec pour s’assurer d’une bonne germination au moment de la plantation.

Entreposage:

Après l’ensemencement, remettez tout surplus de semences dans son sachet, repliez le rebord deux ou trois fois et scellez le sachet avec du ruban adhésif. Vous pouvez évaluer que les graines d’annuelles de toutes sortes seront bonnes trois ans.

Bien entendu, elles doivent être conservées dans de bonnes conditions, c'est à dire à l'abri de l'air, de la lumière, de l'humidité, etc. Les boîtes en métal sont très bien pour ranger les paquets de graines ouverts. Par contre, il ne faut pas les mettre dans des boîtes en balsa ou autre bois aggloméré, car ils sont traités et cela peut diminuer fortement la capacité germinative des graines.

Astuce: placez le sachet dans un bocal de verre. Préparez un petit sachet de lait écrémé en poudre avec un coin d’enveloppe et placez-le également dans le bocal, puis scellez le bocal. Le lait en poudre a la capacité d’absorber tout surplus d’humidité qui pourrait raccourcir la vie de vos graines. Il suffit, par la suite, de remplacer le lait en poudre une fois par année. Enfin, mettez le bocal au réfrigérateur ou dans un placard. Vous venez de créer un petit appareil de conservation de semences très facile à réaliser et quand même très efficace.

Ou mettre un sachet de silice. On les retrouve habituellement dans les boites de chaussures ou dans les emballages des appareils électroniques.

Types de semences:

Sur vos sachets de semences ou dans les catalogues, vous voyez les mentions,

  • pour les légumes : semences traitées, non-traitées ou biologiques

  • pour les fleurs : semences enrobées, pelliculées ou semences à enrobages multiples.

Semences traitées : l’utilisation d’un agent biologique, substance chimique et/ou physique sur la semence. L’objectif est de protéger la semence ou la jeune plante contre les bios agresseurs transmis par les semences ou par le sol ou pour stimuler la germination ou la croissance des plantes.

Semences non-traitées : les semences sont nues, elles n’ont reçues aucun traitement après la récolte.

Semences biologiques : des semences de qualité produites selon les méthodes de cultures biologique et garanties non traitées après récolte.

La production et la commercialisation de semences en agriculture biologique doit répondre à la fois aux règles de la production en bio et aux règles spécifiques à la production de semences.

Semences pelliculées : le pelliculage est un film microporeux permettant de fixer les produits par couche très fine sans modifier la forme de la graine.

Semences d'alyssum, dahlia, gazania, géranium, pensée, violette et de zinnia

Semences enrobées: semences recouvertes d’un produit (habituellement de l’argile) respectueuses de l'environnement et retenant l’humidité, ce qui les rend plus aisées à saisir et facilite leur germination.

Semences d'angelonia, bégonia, calibrachoa, campanule, coléus, calibrachoa, gomphrère, nicotine, œillet, rudbeckie

et de salpiglossis.

Semences pré-germées : elles ont été volontairement placées dans des conditions qui permettent d'amorcer le processus de germination. Cette technique de pré-germination a pour objectif de faciliter la levée après semis, en particulier lorsque les conditions de culture sont difficiles. En contrepartie, la durée de vie des graines pré-germées est plus courte. Ce type de semence doit impérativement être semé au cours de l'année qui suit le process de pré-germination.

Semences de cléome, verveine et viola.

Enrobage à semences multiples: le multi-enrobage réfère à un enrobage qui inclut plusieurs graines et est utilisé pour les plantes qui paraissent mieux lorsqu’elles poussent en touffe.

Semences de bacopa, calibrachoa, coléus, lobélie, pétunia et pétunia et bacopa.

Pétunia Burgundy Starlight

Mélange du pétunia Easy Wave Burgundy Star et du pétunia Dreams Burgundy.

Comment réaliser un test de germination ?

Si le nom paraît un peu scientifique, la procédure pour réaliser un test de germination est très simple. Vous aurez seulement besoin :

  • de papier essuie-tout (sopalin) ou de disques de coton à démaquiller ;

  • d'un pulvérisateur avec de l'eau ;

  • de graines ;

  • d'une pièce suffisamment lumineuse et chauffée.

Une fois tous les éléments nécessaires à porter de main, vous pouvez rentrer dans le vif du sujet. Commencez par imbiber d'eau (sans détremper) vos feuilles de sopalin ou cotons à démaquiller. Placez-les sur une coupelle ou tout autre récipient plat puis déposez vos graines en veillant à bien noter leur nom. Il ne vous reste plus qu'à couvrir avec une seconde feuille de papier absorbant.

Pour pouvoir vous faire une idée sur la viabilité de vos graines, faîtes le test sur au moins 6 graines de chaque variété. De cette façon, vous pourrez en déduire que :

  • si 6 graines/6 germent : c'est parfait, vos graines sont viables ! ;

  • si 3 graines/6 germent (taux de germination de 50%) : vous devrez alors faire des semis en double pour obtenir le nombre de plants souhaité pour la saison ;

  • si moins de 3 graines/6 germent : il est conseillé d'acheter de nouvelles graines.


216 vues

© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round