• W. H. Perron

Divers conseils pour entretenir vos annuelles en contenant.

Mis à jour : janv. 14


La quantité de terreau à laquelle elles ont accès étant plutôt limitée, les annuelles cultivées en pot, dans les boîtes à fleurs ou les jardinières suspendues exigent des arrosages et des apports d'éléments nutritifs fréquents. Voici divers conseils pour entretenir vos annuelles en contenant.

Fertilisation soutenue

Les besoins en éléments nutritifs de la plupart des annuelles cultivées en contenant sont amplement satisfaits par un simple ajout d'un fertilisant naturel à dégagement lent riche en potassium - dont la formulation se rapproche de 5-3-8 - au terreau.

Quelques semaines après la plantation, vous pouvez aussi vaporiser des algues liquides mélangées à de l'eau sur le feuillage de toutes vos annuelles à fleurs, à raison de 5 ml (une cuiller à thé) par litre d'eau. Aspergez vos végétaux une fois tous les dix ou quinze jours - chaque semaine dans le cas de plantes très exigeantes comme les brugmansias et les pétunias - tôt le matin ou par temps couvert.

Les engrais à libération lente sont tout indiqués pour ceux qui sont pleins de bonnes intentions au début, mais qui ont la mémoire courte après deux fertilisations. Il suffit d’incorporer l’engrais au terreau de vos plantes en suivant les recommandations du fabricant. L’engrais sera libéré en continu à petites doses lorsque le terreau est humide, d’où l’utilité de l’incorporer au terreau.

Arrosages fréquents

Le matin est assurément le meilleur moment pour effectuer l'arrosage des annuelles. En arrosant au début de la journée, l'eau est alors disponible au moment où les plantes en ont le plus besoin, c'est-à-dire lorsqu'elles font beaucoup de photosynthèse au milieu de la journée. Évitez, autant que possible, d'utiliser de l'eau trop froide. Une eau plutôt tiède, provenant du robinet ou de la pluie, est convenable pour la plupart des végétaux. La meilleure façon d'arroser vos annuelles en contenant est de le faire à la main avec un arrosoir à long bec.

Durant les chauds mois de juillet et d'août, en raison de la forte évaporation d'eau, les annuelles cultivées en contenant qui sont exposées au plein soleil et au vent doivent être arrosées pratiquement tous les matins. Au printemps et à la fin de l'été, la plupart de ces végétaux sont arrosés deux à trois fois par semaine seulement. Toutefois, la meilleure façon de savoir si une plante a besoin d'eau est de plonger le doigt jusqu'à la première phalange dans le terreau qui la supporte. Si vous sentez que la terre est humide ou même fraîche au bout de votre doigt, il est préférable d'attendre un ou deux jours avant d'arroser. Par contre, si le terreau vous semble sec, cela signifie que l'arrosage doit être effectué immédiatement.

Élimination des fleurs fanées

Il est souhaitable d'éliminer régulièrement les fleurs fanées de la plupart des plantes annuelles. Cette opération est essentielle à l'obtention d'une floraison continuelle et abondante. Si vous ne prenez pas la peine d'enlever les fleurs mortes, cela peut retarder la formation de nouvelles tiges florifères. Une fois leurs fleurs fanées, de nombreuses plantes forment des fruits monopolisant ainsi une certaine quantité d'énergie au détriment de la production de nouvelles fleurs. Une méthode simple pour éliminer une fleur fanée consiste à la saisir entre le pouce et l'index et à la couper avec les ongles. Prenez soin de prélever également l'ovaire, cette partie renflée située à la base du pistil qui contient les graines. Chez les pétunias et les nicotines, entre autres, l'ovaire est placé au-dessous la fleur.

Pour certaines plantes annuelles aux tiges plus coriaces, comme les marguerites arbustives par exemple, l'élimination des fleurs mortes doit se faire à l'aide d'un sécateur. Vous devez couper les inflorescences fanées en biseau à un angle d'environ 40 à 45°, à quelques millimètres au-dessus de la première ou de la deuxième feuille. Assurez-vous qu'il y ait à l'aisselle de cette feuille un bourgeon bien développé, car c'est lui qui produira la tige portant de nouvelles fleurs.


© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round