• W. H. Perron

Culture verticale des concombres et cornichons

Mis à jour : avr. 16


Concombre et cornichon (Cucumis sativus) sont des plantes herbacées, rampantes, de la même famille que la calebasse, le melon ou la courge. Cultivés pour leurs fruits, ceux-ci sont consommés comme légume pour le concombre et comme condiment pour le cornichon.

La plupart des variétés de concombres sont dites « coureuses », c'est-à-dire qu'elles produisent de longues tiges et peuvent occuper facilement 2-3 m² ! Peu pratique pour les petits potagers ! Mais il est possible de contourner le problème en invitant vos plants de concombres à se développer en hauteur, en grimpant sur un grillage par exemple. Aider vos plants à se positionner sur leur support, les vrilles de vos concombres feront le reste. Cette méthode, pratique et simple, offre aux fruits une meilleure exposition à la lumière, leur évite d'être souillés et rend leur récolte beaucoup plus aisée... et elle marche aussi pour les cornichons !

La plupart des concombres, surtout les variétés rampantes, auront besoin d'un support vertical en grandissant. En préparer directement après avoir planté les grains peut donc vous éviter des soucis plus tard.

  • Les concombres pousseront horizontalement, mais les faire pousser à la verticale augmentera la circulation de l'air et l'exposition au soleil, augmentant ainsi votre rendement général.

  • Vous pouvez utiliser du grillage en treillis, des piquets, des morceaux de clôture ou n'importe quelle autre structure verticale.

  • Guidez les lianes sur votre treillis. Au fur et à mesure de la croissance de la plante, guidez-la sur le treillis en y enroulant délicatement les vrilles de lianes.

Choix du contenant Si vous cultivez des concombres verticalement dans des récipients, préférez les grands récipients d’au moins 30 cm (12 pouces) de profondeur et de largeur. Le nombre de plantes de concombre que vous pouvez cultiver dans un tel contenant dépend de la variété que vous planifiez. Deux plants pour les variété traditionnelle a de longues racines,3 plants pour les variétés dites patio à racines courtes.

Type de treillis

Tipi de bambou

Fabriquez un tipi avec des branches que vous avez gardé ou bien des bambous très fins achetés avec de la ficelle du jute. Attachez les concombres au fur et à mesure de leur croissance pour qu’ils grimpent.

Treillis incliné

Ce système à poser légèrement incliné contre un mur ou une façade ne demande pas beaucoup d’investissement puisqu’il se compose uniquement de bâtons de bois récupérés dans la nature ou de tiges de bambou et de ficelle de jute. La difficulté réside dans la manière de nouer les bâtons entre eux afin que la ficelle soit suffisamment tendue et l’ensemble suffisamment stable et résistant. On peut aussi imaginer de placer deux ensembles l’un contre l’autre en les écartant à la base pour tuteurer deux rangées de plants opposées.

Taille de treillis

Choisissez un treillis de 1,5 m (5 à 6 pieds) de haut qui est robuste et ne renverse pas. Si vous utilisez des variétés grimpantes, utilisez «un treillis à cadre» de sorte que les vignes poussent facilement vers le haut et vers le bas.

Position Concombre aime une exposition chaude et ensoleillée et à l’abri du vent. La température optimale pour produire des concombres est de15 - 35°C (60 à 95°F). Sa croissance arrête à une température inférieure à 10 °C (50 ° F).

Sol Il préfère un sol bien drainé, lâche et profond, riche en matière organique et neutre en pH.

Propagation et plantation de concombres Semez les graines directement sur l'endroit désiré ou dans de petits pots. Couvrez-les d'environ 2 cm de sol. Une fois que les semis germent et ont quelques feuilles, transplantez les plus sains dans un plus grand pot ou sur la terre libre de gel au printemps ou en été quand la température de sol est autour 20 C° (70 F°). Les plants de concombres sont des plants gourmands comme les tomates, préparez bien votre solen avant la plantation en incorporant du fumier décomposé et du compost.

Exigences relatives à la croissance verticale des concombres

Humidifiez le sol. Si le sol est sec, humidifiez-le avec un arrosoir ou un tuyau d'arrosage avant d'ajouter les graines.

  • Il est vital que le sol soit bien arrosé à tous les stades de la croissance. En humidifiant le sol avant de planter la graine, vous réduisez le risque de l'emporter à la force de l'eau lors de l'arrosage.

  • Si la terre est complètement sèche, ajoutez-y environ 2,5 cm d'eau à l'aide d'un arrosoir ou d'un tuyau.

Enfoncez légèrement les graines dans le sol. Enfoncez une ou deux graines entre 1,5 et 2,5 cm de profondeur.

  • Les plantations doivent être espacées de 50 cm à 1 m, peu importe que vous mettiez en terre de jeunes plants ou des graines. Notez que les variétés buissonnantes peuvent être un peu moins espacées que les variétés rampantes.

  • Vous pouvez aussi espacer les graines de 15 à 25 cm et éclaircir vos semis une fois qu'ils mesurent environ 10 cm. C'est à ce moment que vous les espacerez d'au moins 50 cm.

Ajoutez du paillis lorsque les graines ont germé. Couvrir le sol permet de limiter le nombre de mauvaises herbes qui prendront les nutriments des plants et également de maintenir un sol chaud pour les concombres.

  • Les paillis organiques, comme la paille ou les copeaux de bois, doivent être appliqués après que la plante a germé et que le sol s'est suffisamment réchauffé. Ceci dit, des paillis de plastique peuvent techniquement être appliqués juste après avoir semé.

  • Les paillis de plastique sombre sont particulièrement performants pour maintenir la chaleur au sol et l'humidité.


Arrosage

L'arrosage régulier et profond est la clé de la récolte productive, lors de la croissance du concombre. Il est dû à la teneur élevée en eau de ses fruits. Pendant l'arrosage, éviter de mouiller le feuillage, car il peut encourager les maladies fongiques.




Arrosez régulièrement. Les concombres ont besoin de beaucoup d'humidité tout au long de leur cycle de vie.

  • Arrosez beaucoup au moins une fois par semaine en utilisant un tuyau ou un arrosoir. Vous pouvez apporter au moins 2,5 cm d'eau à chaque fois.

  • Sinon, vous pouvez installer un système d'irrigation en goutte-à-goutte pour réguler l'apport en eau. C'est un système particulièrement efficace, car il laisse le feuillage sec et ainsi limite le risque de maladies fongiques.

  • Notez qu'il est particulièrement important d'avoir une humidité adéquate au moment où le fruit commencera à pousser.

Engrais

Fertilisez le sol à peu près tous les 15 jours. Utilisez un engrais liquide doux, tous les quinze jours environ pour maintenir la qualité du sol pour vos plantes affamées.

Au moment de la plantation, ajouter tous les engrais à libération lente dans le sol. Une fois que la plante commence à fleurir, appliquer un engrais liquide équilibré, selon les instructions du fabricant.

Si vous n'avez pas utilisé d'engrais en granulés quand vous avez préparé le sol, fertilisez directement la terre avec un intrant liquide tous les quinze jours. Ne versez pas d'engrais qui n’est pas organique sur les feuilles et les fruits des plantes.

Si vous mettez de l'engrais avant de planter vos concombres, vous devrez en remettre une fois que les stolons apparaissent sur les lianes et que les fleurs commencent à bourgeonner.

Si les feuilles deviennent jaunes, c'est que vous avez besoin d'un engrais riche en azote.

Notez qu'il ne faut pas trop mettre de fertilisants sur vos plantes. Cela peut bloquer la croissance de vos fruits et limiter votre récolte.


9,653 vues

© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round