• W. H. Perron

Les scarabées japonais

Mis à jour : janv. 14


Le scarabée japonais est un ravageur des plantes originaires du Japon qui s'attaque aux racines, au feuillage et aux fruits d'une variété de plantes hôtes, notamment l'orme, l'érable, le rosier, le zinnia, le maïs, l'asperge, la vigne, le pommier, le bleuet, le framboisier et le mûrier sauvage. Le gazon est l'hôte préféré des stades larvaires du ravageur tandis que les adultes s'attaquent aux feuilles et aux fruits d'une grande variété de plantes hôtes.

Plantes que les scarabées japonais apprécient

Les plantes suivantes ont la réputation d’être très appréciées des scarabées japonais. Mieux vaut éviter de les planter si vous ne voulez pas les encourager ou même les enlever de votre terrain si elles sont déjà présentes.

Abricotier (Prunus spp.)

Arbre aux papillons (Buddleia spp.)

Aronie (Aronia spp.)

Asiminier ou pawpaw (Asimina spp.)

Asperge (Asparagus spp.)

Aster (Aster spp.)

Aubépine (Crataegus spp.)

Aubergine (Solanum melongena)

Basilic (Ocimum spp.)

Blé d’Inde (Zea mays)

Bleuetier (Vaccinium spp.)

Bouleau gris (Betula populifolia)

Bruyère commune (Calluna vulgaris)

Buddléia (Buddleia spp.)

Caladium (Caladium spp.)

Canna (Canna spp.)

Canneberge (Vaccinium spp.)

Carotte (Daucus carota)

Cassissier (Ribes nigrum)

Catalpa (Catalpa spp.)

Cèdre (Thuja spp.)

Cerisier (Prunus spp.)

Chardon (Cirsium spp.)

Châtaignier (Castanea spp.)

Chêne des marais (Quercus palustris)

Chèvrefeuille (Lonicera spp.)

Chicorée (Cichorium intybus)

Chrysanthème (Chrysanthemum spp.)

Clèthre (Clethra spp.)

Cognassier du Japon (Chaenomeles spp.)

Corète du Japon (Kerria japonica)

Cormier (Sorbaria spp.)

Cosmos (Cosmos spp.)

Courge (Cucurbita spp.)

Dahlia (Dahlia spp.)

Digitale (Digitalis spp.)

Dolique (Dolichos spp.)

Echinacée (Echinacea spp.)

Érable de Norvège (Acer platanoides)

Érable japonais (Acer palmatum)

Eupatoire (Eupatorium spp.)

Framboisier (Rubus spp.)

Gadelier (Ribes spp.)

Gazon (diverses graminées)

Gloire du matin (Ipomoea spp.)

Glycine (Wisteria spp.)

Gombo (Abelmoschus spp.)

Groseillier (Ribes spp.)

Haricot (Phaseolus spp.)

Hémérocalle (Hemerocallis spp.)

Herbe à poux (Ambrosia spp.)

Herbe à puce (Toxicodendron spp.)

Heuchère (Heuchera spp.)

Hibiscus (Hibiscus spp.)

Houblon (Humulus spp.)

Houx (Ilex spp.)

Hydrangée à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia)

Impatiens (Impatiens spp.)

Ipomée (Ipomoea spp.)

Iris (Iris spp.)

Lagerstroemia ou lilas des Indes (Lagerstroemia spp.)

Liatride (Liatris spp.)

Lierre de Boston (Parthenocissus tricuspidata)

Lilas japonais (Syringa reticulata)

Maïs (Zea mays)

Marijuana (Cannabis sativa)

Marronnier (Aesculus spp.)

Mauve (Malva spp.)

Millepertuis (Hypericum spp.)

Myrique (Myrica spp.)

Myrtille (Vaccinium spp.)

Noisetier (Corylus – certaines espèces)

Noyer noir (Juglans nigrum)

Œillet d’Inde (Tagetes patula)

Oenothère (Oenonthera spp.)

Onagre (Oenonthera spp.)

Oreille d’éléphant (Caladium spp.)

Orme (Ulmus spp.)

Pêcher et nectarinier (Prunus spp.)

Peuplier (Populus spp.)

Phlox (Phlox spp.)

Physocarpe (Physocarpus spp.)

Piment (Capsicum annuum)

Platane (Platanus spp.)

Poivron (Capsicum annuum)

Pomme de terre (Solanum tuberosum)

Pommier, pommetier (Malus spp.)

Prunier (Prunus spp.)

Quatre-heure (Mirabilis jalapa)

Renouée (Polygonum spp., Fallopia spp. et Persicaria spp.)

Rhubarbe (Rheum spp.)

Ronce (mûrier) (Rubus spp.)

Rose d’Inde (Tagetes erecta)

Rosier (Rosa spp.)

Rudbeckie pourpre (Echinacea spp.)

Sassafras (Sassafras spp.)

Saule (Salix spp.)

Sorbier (Sorbaria spp.)

Soya (Glycine max)

Sureau (Sambucus spp.)

Tagète (Tagetes spp.)

Thuya (Thuja spp.)

Tilleul (Tilia spp.)

Tomate (Solanum lycopersicum)

Troène (Ligustrum spp.)

Vigne à raisin (Vitis spp.)

Vigne vierge (Parthenocissus quinquefolius)

Viorne (Viburnum spp.)

Plantes que les scarabées japonais détestent

Les scarabées ont tendance à les éviter même s’ils sont très nombreux dans une zone donnée et qu’ils ont déjà bouffée le reste de la végétation. Et si jamais ils grignotent une feuille ou une fleur ici et là sur les plantes ci-dessous, les dégâts devraient être légers au point d’être essentiellement imperceptibles.

Abies concolor (sapin blanc)

Acer negundo (érable de Giguère)

Acer rubrum (érable rouge)

Acer saccharinum (érable argenté)

Achillea (achillée)

Adiantum (capillaire)

Ageratum (agérate)

Ailanthus altissima (ailanthe glanduleux)

Albizia julibrissin (arbre de soie)

Allium (oignon, ail, poireau, ciboulette)

Antirrhinum majus (muflier, gueule de loup)

Aquilegia (ancolie)

Asclepias (asclépiade)

Astrantia (astrance)

Baptisia (lupin indigo)

Begonia (bégonia)

Betula nigra (bouleau noir)

Betula papyrifera (bouleau à papier)

Betula platyphylla (bouleau blanc japonais)

Brassica oleracea (chou, kale, chou-fleur, brocoli, etc.)

Brassica rapa (navet)

Buxus (buis)

Caladium (caladium)

Callicarpa (arbre aux bonbons)

Calycanthus floridus (calycanthe)

Carya (caryer)

Celastrus (bourreau des arbres)

Centaurea (centaurée)

Cercis (gainier)

Chamaecyparis (cyprès asiatique)

Chelone (galane)

Clematis (clématite) (certaines variétés seulement)

Consolida (pied d’alouette)

Convallaria majalis (muguet)

Coreopsis (coréopsis)

Cornus (cornouiller)

Corylus (noisetier)

Cosmos (cosmos)

Cotinus (arbre à perruques, fustet)

Cryptomeria japonica (cèdre du Japon)

Cucurbita (courge, citrouille, etc.)

Dianthus (œillet)

Dicentra (cœur saignant)

Diospyros (plaqueminier)

Euonymus (fusain)

Ficus (figuier)

Forsythia (forsythia)

Fraxinus (frêne)

Gaillardia (gaillarde)

Gardenia (gardénia)

Geum (benoîte)

Ginkgo biloba (arbre à quarante écus)

Gypsophila (gypsophile, souffle de bébé)

Hamamelis (hamamélis)

Hedera (lierre)

Helleborus (hellébore, rose de Noël)

Hosta (hosta)

Hydrangea (hydrangée, hortensia) (sauf H. quericifolia)

Iris (iris) (certaines variétés)

Jacobaea maritima, anc. Senecio cineraria (cinéraire maritime)

Juglans cinerea (noyer cendré)

Juniperus (genévrier)

Kalmia (kalmia)

Lactuca sativa (laitue)

Lantana (lantana)

Lathyrus (pois de senteur)

Leucanthemum (marguerite)

Liatris (liatride)

Lilium (lis)

Liquidambar (liquidambar)

Liriodendron (tulipier)

Lonicera (chèvrefeuille)

Lychnis (lychnide)

Magnolia (magnolia)

Monarda (monarde)

Morus (mûrier)

Musa (bananier)

Myosotis (myosotis, forget-me-mot)

Nepeta (népéta, cataire, herbe à chats)

Nicotiana (nicotiana, tabac)

Pachysandra (pachysandre du Japon)

Papaver (pavot)

Petroselinum crispum (persil)

Petunia (pétunia)

Philadelphus (séringat)

Physostegia (physostégie, fleur charnière)

Picea (épinette, épicéa)

Pinus (pin)

Pisum sativum (pois)

Populus alba (peuplier blanc)

Portulaca grandiflora (pourprier à grandes fleurs)

Pseudotsuga menziesii (sapin de Douglas)

Pyracantha (buisson ardent)

Pyrus (poire)

Quercus (chêne) (exceptions: Q. prinus, Q. palustris)

Ranunculus (bouton d’or)

Raphanus sativus (radis)

Rhododendron (rhododendron, azalée)

Rhus (sumac, vinaigrier)

Robinia (robinie)

Rudbeckia (rudbeckie)

Ruta (rue)

Scabiosa (scabieuse)

Sedum (sédum, orpin)

Spinacia oleracea (épinard)

Styphnolobium japonicum, anc. Sophora japonica (sophora du Japon)

Symphoricarpos (symphorine)

Syringa (lilas) (sauf Syringa reticulata: lilas du Japon)

Tanacetum (tanaisie)

Taxus (if)

Thuja occidentalis (thuya, cèdre) (certains cultivars)

Tradescantia (éphémère)

Tricyrtis (lis crapaud)

Tropaeolum majus (capucine)

Tsuga (pruche)

Verbena (vervaine)

Veronica (véronique)

Viburnum opulus (viorne obier, boule de neige)

Viola (pensée, violette)

Fiche d'identification


© 2016 W. H. Perron.

  • b-facebook
  • Instagram Black Round